<< Retour aux actualités

Le Point Sur Investissement et Responsabilité

A l´occasion de la première édition française de la Semaine de l´ISR(1), initiative pour promouvoir l´investissement socialement responsable auprès des investisseurs particuliers et institutionnels, nous avons souhaité vous faire partager notre retour d´expérience sur la démarche ISR de Financière de l´Echiquier au travers d´un livre blanc(2). Ce livre blanc résume les principaux enseignements que nous avons tirés de plus de 350 entretiens auprès de 310 sociétés, menés uniquement sur les enjeux ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance).
Cet environnement volatil n´est pas pour nous déplaire car il est source d´importantes opportunités. Cela nous permet d´appliquer au mieux notre philosophie d´investissement, le « stock-picking ». Depuis le début de l´année, la performance d´Echiquier Agenor est de +11%.

En substance et après trois ans de pratique sur le terrain, nous partageons les convictions suivantes :

– L´analyse ESG est un outil indispensable au « stock-picking » : par la meilleure connaissance des enjeux règlementaires, des nouvelles opportunités de développement ou des anticipations de risque (l´exemple de BP montre bien le coût exorbitant d´un risque de sécurité mal géré), l´analyse ESG contribue fortement à améliorer notre connaissance des entreprises. D´où notre choix de la mener pour toutes les valeurs de vos fonds.
– L´analyse ESG comporte néces­sairement une part de subjectivité que nous assumons : les données environnementales et sociales sont très hétérogènes, souvent peu comparables d´une société à l´autre et pas toujours formalisées. Il n´y a pas d´équivalent des IFRS pour l´information ESG. A nous de nous forger notre opinion au contact direct des entreprises pour tenter d´apprécier des sujets aussi qualitatifs que la motivation des salariés ou la réalité du contre-pouvoir des administrateurs indépendants au sein d´un conseil d´administration.
– L´analyse ESG doit être menée en interne, par nos gérants et analystes : du fait de leur connaissance de l´entreprise, ils sont les mieux placés pour avoir une lecture pertinente d´une information ESG, présentée d´une façon toujours très positive.

SUR LE PLAN CONJONCTUREL :

Dans un contexte de reprise du secteur de l´équipement des loisirs, notre analyse extra financière conforte notre opinion très positive sur le titre BENETEAU et une opinion un peu plus prudente sur TRIGANO.

Dans un marché de la plaisance en baisse de 50% en 2009, BENETEAU avait mis en place des mesures d´accompagnement très importantes pour gérer, en douceur, la réduction de 14% de ses effectifs. Nous pensons que le groupe, empreint d´une culture d´entreprise forte, est particulièrement bien armé sur le plan social pour repartir sur un cycle de croissance. TRIGANO a pour sa part bien géré la réduction des effectifs sur le plan des coûts mais sans mesure d´accompagnement particulière. Par ailleurs, François Feuillet, actionnaire majoritaire, Président et Directeur général, n´a toujours pas avancé sur le recrutement d´un Directeur général : la répartition des pouvoirs est concentrée dans une seule main. Un risque à prendre en compte par un bêta plus élevé dans notre valorisation par actualisation des cash-flows.

SUR LE PLAN FONDAMENTAL :

L´appréciation de la qualité de la responsabilité sociale est un apport important pour défendre nos convictions dans des périodes plus chahutées, comme c´est le cas récemment pour le titre MICHELIN après l´annonce d´une augmentation de capital peu appréciée par le marché.

Nous avons fait récemment un entretien ISR de très bonne qualité avec le management de MICHELIN qui mettait l´accent sur plusieurs points forts du groupe : la forte attractivité de la marque (particulièrement dans les pays émergents, zone de développement futur du groupe), l´avantage compétitif du pneu « vert » de MICHELIN, couplé à une bonne anticipation de l´évolution de la règlementation en matière d´efficacité énergétique des pneus. Enfin la politique sociale de MICHELIN s´inscrit dans la durée avec un enjeu majeur déjà anticipé : 30 000 départs en retraite et 20 000 recrutements entre 2008 et 2012 (sur un effectif de 110 000 personnes). La bonne qualité de la RSE est un repère important face à la récente baisse du titre. Nous maintenons notre confiance dans ce groupe (Echiquier Major a renforcé sa position) tout en suivant très attentivement son développement dans les zones émergentes où la bonne exécution des nouveaux investissements sera cruciale pour rattraper le retard pris.

(1) www.semaine-isr.com
(2) Investissement Socialement Responsable, retour sur trois années d´expérience, à consulter sur notre site www.planete-echiquier.fr