<< Retour aux actualités

Quels placements faut-il choisir pour vos enfants ?

Le placement le plus connu pour constituer une épargne au profit de vos enfants ou de vos petits-enfants n´est autre que le livret d´épargne. Le fait que presque tous les types de placements peuvent être ouverts au nom d´un enfant mineur reste méconnu. Ce manque d´information est d´autant plus regrettable qu´en attendant sa majorité, votre enfant dispose par définition d´un horizon d´investissement long, un atout extrêmement précieux en matière d´investissement. Il peut ainsi investir sur des actifs plus risqués donc plus rémunérateurs pour son épargne. Les formules peuvent être variées et multiples, qu´il s´agisse d´un compte titres ou encore d´un contrat d´assurance-vie, afin d´élargir le choix des supports d´investissements. Dans un environnement économique marqué par la faiblesse de la rémunération des placements sans risque, ces alternatives méritent tout particulièrement d´être explorées.

Quel est le rôle des parents ?

Un enfant mineur ne dispose pas de la capacité juridique mais il peut posséder un patrimoine.
Ce sont les parents qui agissent en son nom et qui réalisent les formalités. L´enfant ne pouvant gérer lui-même ses biens, c´est également à eux qu´incombe cette responsabilité. Jusqu´à la majorité de l´enfant, aucun prélèvement ne peut être effectué sans l´accord des parents.
A partir de sa majorité, les pouvoirs des parents sur son compte s´éteignent et seul l´enfant en devient maître.

Optez pour la diversification avec le compte titres !

Pour votre enfant, vous pouvez opter pour le compte titres. Simple et souple dans son fonctionnement, il permet de diversifier son épargne sur plusieurs supports d´investissement, en allant du plus prudent au plus dynamique. Avec, en prime, les conseils d´un professionnel.

Pensez aussi à l´assurance-vie !

Un enfant mineur peut également souscrire un contrat d´assurance-vie. Vous lui permettez ici, très tôt, de prendre date et d´investir dans une enveloppe dont la fiscalité sera dégressive dans le temps.
Pour une donation « transgénérationnelle » (par exemple des grands-parents au profit des petits-enfants) et si vous souhaitez vérifier le bon emploi de la donation, optez pour un contrat d´assurance-vie assorti d´un pacte adjoint. L´objet de ce document consiste à orienter les capitaux donnés dans un contrat d´assurance-vie au nom du donataire (bénéficiaire de la donation).
Avec la clause d´inaliénabilité, vous pouvez même y intégrer, au choix, certaines clauses pour empêcher les petits-enfants ou leurs représentants légaux de disposer du capital avant un certain âge, même après leur majorité, sans votre consentement.

Pour préparer les futurs besoins de vos enfants (financement des études, aide à l´acquisition d´un logement?), vous pouvez donc diversifier leur épargne par le biais d´un compte titres et/ou d´un contrat d´assurance-vie. Ces formules d´investissement leur donnent accès à d´autres classes d´actifs que le monétaire (actions, obligations?) et leur permettent, sur le long terme, de rechercher une meilleure rémunération.