<< Retour aux actualités

Le mix énergétique au secours de la Fée Electricité

En représentant près de 30% des émissions de CO2 en Europe, les producteurs d’électricité ont un rôle-clé dans la course contre le réchauffement climatique. L’étude de PricewaterhouseCoopers parue au cours du mois de novembre apporte des éléments positifs sur ce sujet. Construite sur un panel des 18 plus importants producteurs européens, cette étude montre que le tonnage d’émissions de CO2 a baissé de 8% en 2009 par rapport à 2008, certes à cause de la baisse de la consommation électrique liée au ralentissement économique mais pas uniquement. La baisse pour la deuxième année consécutive du facteur carbone (nombre de kg de CO2 émis par MWh produit) montre que le Mwh produit en Europe émet de moins en moins de CO2. Cette amélioration du facteur carbone provient essentiellement de la progression des énergies renouvelables : 17,8% de l’électricité produite contre 15,7% en 2008.

Du fait de son mix énergétique (75% nucléaire, 10% énergies renouvelables, 15% énergies fossiles), EDF affiche un des facteurs carbone les plus bas du secteur : 135 kg CO2/Mwh contre 346kg pour la moyenne européenne (source étude PwC). Un point important à prendre en compte en prévision de la mise en place de la phase III du système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre : dès 2013, plus d’un milliard de quotas devraient être mis aux enchères (contre moins de 150 millions pour la phase II 2008-2012). Le secteur de la production d’électricité ne recevra plus alors de quotas gratuits et achètera aux enchères 100% de ses quotas (coût estimé à 15 €/tonne de CO2 émise), ce qui représentera un surcoût important pour les électriciens. Ce seul impact sera moins lourd pour EDF que pour ses compétiteurs qui ont des facteurs carbone beaucoup plus élevés (RWE – 792kg CO2/Mwh, Enel  -454kgCO2/kwh…). Couplé à des perspectives d’augmentation des tarifs d’électricité en France pour financer en partie le développement des énergies renouvelables, EDF constitue l’un des investissements de vos fonds (Echiquier Major, Arty) le plus contributeur à une économie « décarbonnée ».

Marie-Ange VERDICKT pour la Lettre d’information mensuelle FINANCIERE DE L’ECHIQUIER