<< Retour aux actualités

Le Point Sur Echiquier Junior

 

Une fois n’est pas coutume ! Alors que nous venons de passer la pire crise économique et financière depuis les années 30, nous avons envie de rendre hommage aux valeurs moyennes et aux entrepreneurs qui ont su gérer cette période avec talent. Ils ont réussi en un temps record à adapter leurs structures de coûts, à investir pour rester compétitifs tout en allant chercher des débouchés sur de nouvelles zones géographiques et de nouveaux marchés (EUROFINS SCIENTIFIC, GL EVENTS, LISI…). Grâce à leur stratégie d’investissement et d’innovation menée sur le long terme, certaines d’entre elles ont su tirer parti de la crise pour accentuer encore leur position de leader comme BENETEAU ou BONDUELLE.
Dans cet environnement boursier chahuté, le rebond des valeurs moyennes a été violent… ce qui n’est pas inhabituel, bien au contraire ! L’indice des valeurs moyennes Mid & Small 190 a progressé de 99,7% entre le 9 mars 2009 et le 25 mars 2011 alors que le CAC 40 a réalisé une performance de +57,7%. L’histoire se répète encore une fois. Lors de la précédente crise, les valeurs moyennes avaient rebondi de +263% entre mars 2003 et juin 2007 alors que le CAC 40 ne progressait « que » de 124%. Une analyse rapide pourrait conduire à affirmer que nous ne sommes donc qu’à mi-chemin ! A y regarder de plus près, cette analyse n’est pas forcément dénuée de sens.
La valorisation d’Echiquier Junior reste sur des niveaux raisonnables (1XCA11 et 6,5XEBITDA11 pour une moyenne sur les huit dernières années de 1,3XCA et 8,7XEBITDA) et le potentiel de hausse du portefeuille est proche de 50%. Nous sommes persuadés qu’il reste toujours de la performance à capter pour les adeptes du « stock-picking » dans un univers de valeurs moyennes aussi vaste et varié que le nôtre. 

Les opérations

Conjoncturelles

Durant ces périodes mouvementées, nous avons continué à privilégier les rencontres avec les chefs d’entreprises qui restent des moments importants, au cœur de notre méthodologie de gestion. Nous sommes convaincus que ces entretiens sont plus que jamais nécessaires pour bien appréhender le positionnement et la stratégie à long terme des entrepreneurs à qui nous confions des capitaux. Le portefeuille, dont le profil de croissance a augmenté, est aujourd’hui concentré sur 43 valeurs. Pour 2011/2012, la croissance du chiffre d’affaires attendue des valeurs composant votre fonds est de respectivement 9% et 7% avec un effet de levier très fort attendu sur les résultats (croissance des bénéfices par action de 30% en 2011 et de 25% en 2012). Ainsi, nous avons renforcé nos positions en 1000MERCIS, EUROFINS SCIENTIFIC, NEURONES, et initié 4 nouvelles lignes dont APRIL GROUP et SARTORIUS STEDIM BIOTECH. A l’inverse, les valeurs cycliques que nous avions achetées pendant la crise ont été cédées avec des plus-values comprises entre 50% et 100% (PISCINES DESJOYAUX, PARROT, MAISONS FRANCE CONFORT…).

Fondamentales

Conformément à notre stratégie consistant sans cesse à approfondir notre connaissance des entreprises, nous avons de nouveau rencontré les dirigeants d’APRIL afin de partager leur vision du groupe. La société est en train de se recentrer sur ses activités de courtage en assurance santé, fortement génératrices de cash-flow (rentabilité opérationnelle supérieure à 20%) et de sortir des activités plus risquées comme l’assurance-vie cédée fin 2010. Le groupe, qui s’est créé autour de marchés de niche à la fin des années 90, ne manque pas d’opportunités de développement pour le futur. De nombreux secteurs vont s’ouvrir, comme le marché de l’assurance dépendance ou l’assurance emprunteur, marchés sur lesquels APRIL compte capitaliser sur son savoir-faire, sa culture entrepreneuriale et la qualité de ses produits. La société est valorisée moins de 5,5X REX11 avec un profil de croissance qui devrait nettement s’améliorer et une forte hausse des marges opérationnelles d’ici 2012 (de 13% à 17%). Echiquier Junior continue de se renforcer sur ce dossier qui représente 2,4% du portefeuille.
Nous avons initié une ligne en SARTORIUS STEDIM BIOTECH début 2011 (CA10: 433 M€, MOP 16,2%), spécialisé dans les équipements de production à destination des laboratoires biopharmaceutiques. Le groupe devrait bénéficier de sa position de leader sur le marché de la production de biomédicaments dont la dynamique va s’accélérer à moyen terme, portée par le remplacement des équipements traditionnels par des consommables à usage unique (filtres, membranes, poches). Le groupe est idéalement positionné pour profiter de la croissance de ces marchés sous-jacents et pourrait accélérer cette tendance par des acquisitions de nouvelles technologies ou d’acteurs situés sur des nouvelles zones géographiques.

Stratégie d’investissement

Echiquier Junior clôture le premier trimestre 2011 sur un gain de 4,8% grâce aux bonnes performances des sociétés de services informatiques (SOPRA +28,3%, NEURONES +21,4% ou SII +11,7%) et aux titres OUTREMER TELECOM (+26,5%), GROUPE FLO (+22,5%) et CELLECTIS (+16,2%). En 2011, votre fonds va continuer à investir dans ces valeurs moyennes qui disposent de nombreux atouts : des entreprises capables de devenir de véritables leaders, positionnées sur des secteurs d’avenir et dirigées par des managers à qui nous faisons confiance pour gérer leur groupe sur le long terme.