<< Retour aux actualités

5 ans d'ISR chez Financière de l'Echiquier

  • 85% des valeurs actuellement détenues dans les fonds Financière de l’Echiquier ont fait l’objet d’une notation prenant en compte les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG).

  • Les deux fonds laboratoires, ISR Echiquier Environnement et Echiquier Valeurs Humaines, sont 3 fois plus performants que leur indice de référence.

Depuis 1991, la qualité du management est un critère essentiel de la méthode de sélection de valeurs de Financière de l’Echiquier. En 2007, la société de gestion a choisi d’aller plus loin en intégrant les critères extra-financiers à la grille d’évaluation de chaque entreprise, afin d’élaborer une note ESG prenant en compte les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance. Cette note représente 40 % de l’évaluation finale des sociétés.

Aujourd’hui, 85 % des valeurs détenues par les principaux fonds de Financière de l’Echiquier ont fait l’objet d’une notation ESG. Au total, plus de 400 entreprises européennes ont été évaluées à l’issue d’entretiens menés par des binômes associant à la fois l’équipe ISR et le gérant en charge de l’investissement.

Les résultats des fonds de Financière de l’Echiquier témoignent de l’efficacité de cette méthode. Ainsi, Echiquier Major, particulièrement exigeant sur la notation extra-financière des grandes valeurs européennes qu’il sélectionne, affiche une performance de 60 % depuis sa création contre 4 % pour le Stoxx Europe 600.

Même constat pour les deux fonds ISR « laboratoires » lancés en 2010, sur les capitaux propres de Financière de l’Echiquier : Echiquier Environnement, qui privilégie les valeurs dont la politique environnementale paraît la plus volontariste, et Echiquier Valeurs Humaines, qui sélectionne celles dont la politique sociale apparaît comme « remarquable ». Tous deux enregistrent une performance plus de trois fois supérieure à celle de leur indice de référence (Stoxx Europe 600).

Marie-Christine Korniloff, qui succède à Marie-Ange Verdickt à la direction de l’ISR chez Financière de l’Echiquier, explique :
« Financière de l’Echiquier s’appuie avant tout sur des convictions et privilégie les éléments qualitatifs aux critères quantitatifs. En évaluant les entreprises dans lesquelles nous investissons, nous cherchons à mesurer le risque des investissements et à identifier les entreprises les plus créatrices de valeur. La démarche ISR est donc indissociable de notre style de gestion. Elle séduit nos clients, tant institutionnels que particuliers, et nous continuerons à l’approfondir dans une logique de performance durable ».