<< Retour aux actualités

Les obligations convertibles

Comment associer actions et obligations ?

Dans un environnement économique marqué par la désintermédiation financière (les entreprises s’adressent de plus en plus aux marchés financiers plutôt qu’aux banques pour financer leurs besoins de capitaux), la gestion obligataire connait un vif développement. C’est dans ce contexte que l’appétit des investisseurs pour les obligations convertibles connait un renouveau.

Qu’est-ce qu’une obligation convertible ?

Une obligation convertible est un instrument hybride, à la fois action et obligation. Elle cumule tout d’abord une partie obligataire, avec distribution d’un revenu (coupon) et remboursement du capital à l’échéance. D’autre part, une partie action permettant à son détenteur de convertir à tout moment jusqu’à l’échéance, l’obligation en action classique de la société émettrice. Cette conversion se réalise à un cours prédéfini à l’avance.

Le détenteur d’une obligation convertible a ainsi la possibilité, s’il le souhaite, de ne pas attendre le remboursement de l’obligation à l’échéance et de transformer cette obligation en action. Dans sa formule la plus simple, une obligation convertible se décompose en une obligation et une option d’achat sur des actions.

Comment fonctionne une obligation convertible ?

Dans un marché boursier  haussier, l’investisseur en obligation convertible bénéficie de la hausse des cours de l’action sous-jacente (environ les deux tiers de la progression) tout en conservant la composante obligataire. Dans un marché baissier, cette composante joue un rôle de protection comme une obligation classique. L’investisseur est ici protégé par ce que l’on appelle « le plancher obligataire »  (c’est l’actualisation des flux futurs de l’obligation : coupons et remboursement du capital à l’échéance).

Le taux d’intérêt servi par une obligation convertible est souvent inférieur à celui d’une obligation classique. Cela s’explique notamment par le potentiel de plus-value lié à la conversion de l’obligation si l’action sous-jacente monte suffisamment.

Comment évolue le cours d’une obligation convertible ?

La valeur d’une obligation convertible évolue en fonction du cours de l’action sous-jacente. Si le cours de l’action est très inférieur au cours de conversion de l’obligation convertible, cette dernière se comportera comme une obligation privée classique. Son cours sera alors plus sensible à l’évolution des marchés de taux et de crédit (on parle de convertible de types « taux »). Quand le cours de l’action est proche du cours de conversion, l’obligation convertible remplit alors potentiellement les conditions pour être convertie, et sera beaucoup plus sensible aux comportements de l’action sous-jacente (on parle alors de convertible de type « action »).

Les obligations convertibles restent un instrument financier spécifique au fonctionnement parfois difficile à appréhender. Si vous souhaitez vous y intéresser de plus près, n’hésitez pas à interroger votre gérant privé.