<< Retour aux actualités

Les déchets nous encombrent, des solutions existent !

Recycler 50% de nos déchets ménagers en 2020, un objectif fixé en 2008 par l’Union Européenne et qui reste ambitieux !

Dans sa dernière étude publiée en mars 2013, l’Agence Européenne pour l’Environnement (AEE) constate de grandes disparités selon les pays. Pour exemple, l’Autriche affiche le taux de recyclage le plus élevé (63%) tandis que la France est proche du taux moyen (35%). Restons optimistes, de nouveaux réflexes s’instaurent progressivement et l’amélioration est déjà significative puisqu’en 2001, le taux de recyclage était de 23% seulement.

Plusieurs industriels contribuent efficacement à l’atteinte de ces objectifs. SECHE ENVIRONNEMENT est ainsi un acteur majeur du traitement et de la valorisation de tous les types de déchets. Sur son site principal, à Changé, en Mayenne, tout est fait pour valoriser chaque déchet dont la destinée peut être multiple ! Pour certains, une des options est l’orientation vers le centre de tri qui permettra un nouveau cycle de vie, le déchet redevenant alors matière première. A l’opposé, son enfouissement dans une alvéole de stockage constitue la solution ultime dans la hiérarchie des filières de traitement. A ce stade, protégé principalement par une couche d’argile et une géomembrane, le déchet pourra, en se décomposant pendant 15 ans, produire du biogaz aussitôt réutilisé. Mais une autre solution innovante a vu le jour sur le site de Changé : certains déchets refusés par le centre de tri peuvent devenir CSR (combustible solide de récupération) et alimenter des fours de cimenterie. Selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), cette filière innovante pourrait fournir 3 millions de tonnes de CSR, soit le triple des besoins estimés des cimenteries. Le CSR, une nouvelle voie à exploiter !