<< Retour aux actualités

UNILEVER progresse et affiche ses objectifs

Deux ans après le premier entretien ISR d’UNILEVER, nous avons à nouveau rencontré le groupe particulièrement communiquant sur sa stratégie de développement durable. Le Directeur général, Paul Polman, multiplie les prises de positions publiques en faveur de sa feuille de route dédiée au développement durable, le Sustainable Living Plan (6 axes et 50 objectifs à atteindre d’ici 2020), et affiche une très forte ambition que nous saluons. Néanmoins, la démarche présente, selon nous, quelques limites: des difficultés à matérialiser les objectifs du groupe en matière de nutrition, des objectifs lointains et parfois imprécis, et surtout un engagement pas toujours tangible en faveur d’un approvisionnement « durable » afin de garantir la sécurité de certains produits, réduire les coûts et protéger les ressources rares.

Nous avons, ainsi, identifié trois axes de progrès majeurs à revoir avec la société en 2016 :

1. Doubler la proportion des produits qui répondent à des normes nutritionnelles strictes telles que définies par les principales directives alimentaires internationales. Cette proportion était de 18% en 2012.

2. S’approvisionner à 100% en matières premières agricoles (50% des approvisionnements du groupe) qui respectent le code d’agriculture durable développé par Unilever et publié en 2010. En 2012, ce chiffre atteignait déjà 36%.

3. Publier davantage d’indicateurs sur la gestion des ressources humaines (taux d’absentéisme, de turnover des effectifs, budget et fréquence des formations) sur lesquels la société ne s’est pas encore engagée.

Malgré une appréciation positive d’UNILEVER dont les objectifs font bouger les lignes et tirent vers le haut le reste de l’industrie, patientons encore quelques années pour voir les résultats se concrétiser à la hauteur des ambitions déclarées…