<< Retour aux actualités

Le point sur Agressor en vidéo

Lors du dernier Point Sur Agressor en juin 2013, nous avions mis en avant les mouvements d’allègement sur les sociétés de croissance compte tenu de valorisations devenues parfois exigeantes. Ce mouvement s’est poursuivi tout au long de l’année et s’est accompagné d’investissements plus nombreux sur la thématique « value ». Cette mobilité se traduit aujourd’hui par une poche « value » représentant 45% du portefeuille et qui a positivement contribué à la performance : en témoignent les entrées de SAIPEM, THYSSENKRUPP ou encore VICAT qui ont progressé respectivement de 36%, 34% et 20% depuis les premiers achats. Les positions existantes d’Agressor sur FAURECIA et MICHELIN ont également contribué positivement à la performance, avec des hausses respectives de 157% et 50% sur un an.

Les opérations

Fondamentales

Au cours des derniers mois, nous remarquons également un retour des opérations financières sur les marchés. Deux d’entre elles impliquent STERIA (cours 20,6€) et BOURBON (cours 24,2€), deux valeurs d’Agressor.

La holding JACCAR a annoncé un projet d’OPA sur BOURBON à 24€ par titre et SOPRA a lancé une OPE sur STERIA avec une parité de 1 action SOPRA pour 4 actions STERIA. STERIA et BOURBON ont progressé respectivement de 15% et de 23% à la suite de l’annonce, ce qui est déjà une première satisfaction. Mais en tant que représentant de vos intérêts, il est de notre responsabilité de nous assurer que ces offres valorisent justement ces deux entreprises. Cela est d’autant plus essentiel que nous sommes actionnaires significatifs de ces deux entreprises et ce depuis 2003 et 2009.

Dans un communiqué du 18 avril, STERIA déclare «…Steria a clairement indiqué ne pas souhaiter entrer en discussion avec Atos et a indiqué à son président ne pas souhaiter de proposition de sa part». En tant qu’actionnaire minoritaire, nous souhaitons clairement que le management de STERIA, l’associé commandité Soderi et le Conseil de surveillance examinent toutes les options stratégiques pour le groupe et considèrent l’intérêt de tous les actionnaires. Nous estimons, en effet, que l’offre d’échange sous-valorise manifestement le groupe STERIA dont la stratégie commence à peine à payer. Rappelons que ce dernier avait levé près de 200 M€ en 2007 au cours de 23,2€ et que fin 2007, malgré ses difficultés de financement, STERIA capitalisait alors plus que SOPRA.

Une autre opération anime votre fonds. JACCAR, qui contrôle 26,2% de BOURBON, a indiqué son intention de lancer une offre publique d’achat sur cette dernière à un prix de 24€ par titre. Or, le management communique depuis longtemps sur la valeur de sa seule flotte qui s’élève à près de 29,4€ par titre. De plus, l’offre n’est valable que si JACCAR obtient plus de 50% du capital de BOURBON et donc le contrôle du groupe, qui justifierait habituellement une prime de contrôle. Un comité constitué de quatre administrateurs indépendants va se prononcer sur l’offre. Nous ne voyons pas comment il pourrait considérer comme acceptable une telle valorisation du groupe.

Si les conseils de STERIA et BOURBON ne travaillent pas à la défense des actionnaires minoritaires en exigeant une meilleure valorisation de ces deux groupes, nous n’apporterons pas nos titres à ces deux opérations qui sous-estiment leur valeur.

Conjoncturelles

Parmi les sociétés «value», nous continuons de trouver des opportunités dans des secteurs tels que l’automobile, le parapétrolier ou encore les télécoms. Dans ce dernier, par exemple, la fin de la période d’adaptation aux prix de FREE permet à ORANGE de tabler sur une stabilisation de ses résultats en 2015. Son plan d’économies de coûts, qui devrait atteindre un rythme de 600 M€ par an, nous rend également confiants sur la fin de la décroissance des résultats. Cela fait ressortir une valorisation très faible d’environ 5x l’EBITDA qui laisse un potentiel de hausse significatif.

Nous avons également profité des craintes sur les pays émergents pour nous renforcer de manière opportuniste sur des sociétés de croissance. Les crises politiques s’avèrent souvent être des points d’achats intéressants. Nous avons ainsi profité des évènements en Turquie et en Thaïlande pour initier une position en BIM et nous renforcer en DKSH. PRUDENTIAL, co-leader de l’assurance-vie en Asie, avait également été pénalisé de manière exagérée en raison des craintes sur la croissance domestique. Après ces renforcements, la société est devenue le 3e poids d’Agressor. Ainsi, notre exposition aux pays émergents (mesurée en pourcentage du chiffre d’affaires réalisé dans ces géographies) a augmenté d’un peu moins de 2% depuis le mois de février, pour atteindre aujourd’hui plus de 23%.

Stratégie d’investissement

Après la forte performance des marchés en 2013, nous nous efforçons de rester toujours plus vigilants quant aux valorisations des titres de votre fonds.