<< Retour aux actualités

Le point sur Echiquier Agenor en vidéo

Echiquier Agenor investit sur des valeurs moyennes dont la capitalisation boursière est comprise entre 500M€ et 5 Md€. L’équipe de gestion s’attache à sélectionner des sociétés de qualité dont la valeur boursière ne reflète pas encore la croissance des bénéfices ou le potentiel de création de valeur à trois ans que nous identifions.

Depuis un an, Echiquier Agenor a enregistré une performance décevante dans un marché des valeurs moyennes particulièrement actif. Traditionnellement exposé aux valeurs de croissance, le fonds est resté à l’écart de la thématique « value », en net rebond depuis mi 2013. Le fonds a souffert d’une surexposition à des titres pénalisés par les turbulences sur les marchés émergents et d’une sous-pondération au secteur financier. Nous sommes convaincus que les tendances qui ont affecté la performance des valeurs de croissance sur les douze derniers mois (ralentissement des émergents, volatilité des devises et euro fort) sont en passe de s’inverser et que les thématiques « value » et croissance devraient progresser à un rythme parallèle dans les mois à venir.

Les opérations

Conjoncturelles

Profitant d’un environnement de taux durablement bas en Europe et d’une conjoncture qui, si elle n’est pas encore en nette reprise, est tout du moins stabilisée, Echiquier Agenor a initié une ligne en HELLERMANNTYTON, le leader européen des systèmes d’attache pour câbles, dont les résultats sont sensibles à la reprise du cycle européen.

Les craintes sur les pays émergents et les niveaux de valorisation « déprimés » nous ont conduits à renforcer l’exposition de votre fonds sur certains dossiers (ITE GROUP au Royaume-Uni, organisateur de salons en Europe de l’Est) et à initier une ligne sur DKSH (société suisse spécialisée dans les services à l’export en Asie émergente).

Fondamentales

Le biais « croissance » d’Echiquier Agenor s’illustre notamment au travers de la société DUFRY. Avec 15% de parts de marché, ce spécialiste suisse du commerce de détail hors taxe présent dans tous les aéroports internationaux est devenu le leader mondial des magasins « duty free » grâce à l’acquisition de son concurrent suisse, Nuance, pour 1,7 Md$.
Pour diversifier son exposition sectorielle sur le secteur des télécoms et des services financiers, votre fonds a participé à deux introductions en bourse (IPO) :
– COMHEM, câblo-opérateur suédois, repris en main par une équipe très expérimentée, va mettre en place une stratégie visant à mieux rémunérer les capitaux investis dans les réseaux avec une option spéculative à terme ;
– WORDLINE, filiale d’ATOS, est le spécialiste de la gestion des paiements électroniques. Son équipe managériale, qui a prouvé sa capacité à mener des acquisitions structurantes, est convaincante.
Le flux soutenu d’introductions en bourse en cette fin de semestre nous a également permis de nous positionner sur le leader européen du marché des concessions et de la restauration, ELIOR, un dossier de « croissance résiliente ». Le positionnement du groupe sur trois grands marchés (la France, l’Espagne et l’Italie), le potentiel de croissance visible à trois ans et la valorisation attractive sont autant d’éléments qui forgent notre conviction. La structure de l’offre nous a également séduits puisque le fondateur renforce sa position dans l’actionnariat en même temps que les autres investisseurs.

Enfin, ce début d’année a aussi été l’occasion de prendre des bénéfices sur des dossiers qui avaient bien performé (ARCADIS, INTERPUMP, SORIN et TECAN) et de nous alléger sur des lignes sur lesquelles nous manquions de visibilité (IPSOS, ANSALDO et APR notamment).

Stratégie d’investissement

Le marché des valeurs moyennes a connu une forte croissance depuis deux ans et un beau début d’année 2014. Depuis le mois de mars, les indices se sont stabilisés et subissent une attrition des flux et des publications d’entreprises parfois décevantes. Les valorisations sur les valeurs moyennes restent toujours élevées et impliquent pour votre équipe de gestion une approche prudente et très disciplinée en matière de valorisation.

Heureusement, l’univers est riche et en renouvellement permanent comme l’atteste le flux nourri d’opérations de fusions acquisitions et d’introductions en bourse sur ce premier semestre. C’est l’occasion pour votre fonds de rencontrer de nouvelles équipes, d’investiguer de nouveaux secteurs et d’accompagner des projets de croissance aux côtés de dirigeants en qui nous avons confiance.
Un métier d’investisseurs en entreprises qui nous passionne !