<< Retour aux actualités

Les soutiens de la Fondation

Un stage et après : le stage de 3ème  comme « booster » d’ambition et d’accrochage scolaire

 

Sans « piston », difficile de trouver un stage de 3ème (obligatoire) pour un collégien !  Pour les élèves issus de milieux modestes, cette recherche est d’autant plus ardue que sans réseau et n’osant franchir le périmètre de leur quartier, ils finissent le plus souvent dans « le fast-food ou la boucherie du coin ».

Préparer en amont le stage pour en faire une expérience pédagogique utile

Forts de ce constat, Mickaël Vidal et Bastien Le Coz, tous deux étudiants à Sciences-Po, créent en 2010 Un Stage et Après dont l’objectif est « d’oser » un stage utile, permettant de découvrir un métier ou un secteur dans lequel se projeter. L’idée in fine est de capitaliser sur une mise en perspective professionnelle afin de donner du sens aux apprentissages et (r)accrocher les jeunes à l’école.

En Ile-de-France, l’association intervient, dès la classe de 4ème, dans une dizaine de collèges implantés dans les quartiers prioritaires. Au programme, 3 ateliers de 2 heures pour préparer un (bon) stage. Dans le premier atelier sont abordés les appétences et les compétences des élèves : ces derniers sont interrogés sur ce qu’ils aiment, découvrent des métiers grâce à des témoignages et déconstruisent d’éventuels préjugés sur l’entreprise, tout en se familiarisant avec ses codes. Le deuxième atelier est dédié à la rédaction du CV et de la lettre de motivation. Les simulations d’entretiens d’embauche font l’objet du 3ème atelier.

En complément, l’association utilise le sport et la culture pour transmettre aux élèves les codes linguistiques et comportementaux nécessaires à leur intégration dans le monde du travail.

Des entreprises motivées

Car les entreprises sont le plus souvent réticentes à l’idée d’accueillir des collégiens pour une semaine de découverte qui nécessite, sans « retour sur investissement », de dégager du temps pour les encadrer et les occuper. Toutefois à la suite des attentats de janvier 2015, de nombreuses entreprises ont manifesté leur volonté d’agir en faveur des jeunes des quartiers difficiles. Des séances de coaching individuel, animées par les collaborateurs des entreprises partenaires d’Un Stage et Après, sont ainsi organisées pendant les vacances scolaires.

Rendre les élèves actifs et autonomes

Si l’association sensibilise les entreprises à l’importance du stage pour des collégiens de 3ème et recommande les candidats les plus méritants à son réseau d’entreprises-amies (Nespresso, Louis Vuitton, Le Point…), les élèves, en majorité, sont chargés de trouver leur stage tout seuls. Ils démarchent eux-mêmes les entreprises, une garantie de leur motivation et de leur implication, indispensables pour donner envie aux entreprises de les embaucher.

Résultat gagnant-gagnant : les entreprises accueillent des stagiaires  préparés et intéressés par leur secteur d’activité tandis que les élèves reviennent au collège motivés pour réussir leurs études !


Chiffres clés

Création : 2010

Localisation : Paris

Fondateurs :  Bastien Le Coz et Mickaël Vidal

Objectif : Faire du stage de 3ème un outil d’orientatiostagen et de raccrochage scolaire

Equipe : 1 directeur, 18 services civiques et  70 bénévoles

Contact : Un Stage et Après
4 boulevard de Strasbourg 75010 Paris
http://usea.fr  

La Fondation Financière de l’Echiquier a financé l’acquisition d’un véhicule à hauteur de 20 000€.